Niveaux de difficulté : Facile Période favorable : Mai à octobre
  • DESCRIPTION
  • ITINERAIRE
  • LE PRIX COMPREND
  • NE COMPREND PAS
  • POINTS FORTS
  • S'INSCRIRE
  • AVIS AKAOKA

Vous découvrirez au cours de cette semaine de voyage aventure Ecosse le cœur des Highlands. Entre Ballater et Stirling, vous bénéficierez d'une nature préservée, où la densité de population est inférieure à  10 habitants au kilomètre carré.

Ce voyage aventure Ecosse vous permettra d'admirer la faune locale, et notamment son représentant le plus emblématique : le cerf rouge. Cette zone de l'Ecosse est également fortement marquée par l'histoire mouvementée entre l'Ecosse et son voisin Anglais.

Vous pourrez donc visiter ou contempler, en compagnie de votre guide féru d'histoire celtique, de nombreux châteaux, dont ceux de Stirling, Édimbourg, ou encore Balmoral, qui accueil la famille royale tous les étés.

Entre nature sauvage et patrimoine historique, ce séjour vous comblera!

Un voyage aventure Ecosse au coeur des paysages désertiques de l'Ecosse, pour une découverte de la faune et du patrimoine de ce pays plein de charmes.

Itinéraires

Jour 1

Vol pour l'Ecosse

Départ depuis Paris ou autre aéroport de votre choix pour Aberdeen, au NE de l'Ecosse. Arrivée vers 13 h 30 à Aberdeen, puis liaison avion pour l'aéroport shetlandais de Sumburgh. Arrivée vers 16 h. Nous récupérons notre voiture de location à l'aéroport et et nous pouvons commencer à explorer le sud de l'île, et en particulier la pointe sud des Shetland, Sumburgth Head, un lieu de falaises spectaculaires, où les macareux moines, ces petits « clowns de mer », sont faciles à photographier. Ils peuvent être photographiés posés et en vol à faible distance, en soirée, alors qu'ils regagnent leur terrier. Beaucoup d'autres oiseaux de mer sont aussi présents sur ces falaises. Des orques, dauphins ou même baleines (à bosse) sont parfois observables depuis la pointe de Sumburgh.

Jour 2

Mainland, l'ile principale.

Matin : le sud de l'île principale, Mainland, est assez différent du reste de l'archipel. Ici les terres sont fertiles et verdoyantes, grâce au substrat calcaire (sables), alors que plus au nord la lande prend le dessus. Plusieurs endroits sont très photogéniques comme le tombolo de St Ninian, longue langue de sable de prés de 2 km qui connecte St Ninian à Mainland, le plus bel exemple de tombolo en Europe, et le lac de Spiggie, entouré de collines où paissent les moutons, et ouvert sur la mer à peu de distance. Les îles basses de Burra et Trondra, sur la côte ouest de Mainland, offre aussi de belles perspectives de paysages marins et de petits villages agréablement situés. Par beau temps, entre le bleu de la mer et les plages de sable blond, sur lesquelles se prélassent parfois les phoques, toute cette région est vraiment enchanteresse. Nous prendrons le temps de visiter aussi une petite ferme typique des Shetland (Crofthouse Museum), un très bel exemple d'architecture traditionnelle, à Dunrossness. Après-midi : dans l'après-midi, nous ferons une excursion en bateau sur l'île de Mousa, célèbre pour son broch de 2000 ans, le mieux préservé de toute l'Ecosse. Un broch est une tour fortifiée, typiquement écossaise, bâtie à l'âge du fer dans un but défensif. Le broch est une tour de forme originale, massive en bas puis plus étroite à son sommet. Celle de Mousa fait plus de 13 m de haut, et se visite. Mais ce n'est pas le seul attrait de Mousa, toute l'île est un paradis pour la faune, et il est généralement aisé d'y photographier guillemots à miroir, fulmars, labbes parasites ou grand labbe, ainsi que des phoques veaux marins, très abondants sur la côte est. Durant la traversée, il est souvent possible d'observer des marsouins, abondants dans ce secteur.

Jour 3

L'ile de Noss

Visite de l'île de Noss à pied. Nous prendrons le ferry depuis Lerwick vers Bressay, puis un petit dinghy vers l'ile de Noss, réserve nationale. Après quelques km à pied le long des côtes basses, nous arrivons à Noup of Noss (181 m), un endroit extraordinaire, où chaque niche dans la roche, chaque replat rocheux est occupé par des colonies de guillemots, ou des couples de fous de Bassan (8000 couples), à perte de vue. L'odeur et le bruit sont étonnants, tandis qu'à vos pieds, dans l'herbe, les macareux vont et viennent de leur terrier à la mer en contrebas. Les possibilités de prises de vues sont variées et spectaculaires en plusieurs endroits de la côte. Nous passerons l'essentiel de la journée sur l'île, ce qui n'est pas de trop pour en apprécier les beautés. En soirée, nous pourrons visiter l'île de Bressay, son phare bâti par la famille Stevenson, et profiter sans doute de beaux points de vue depuis Bressay sur la vieille ville de Lerwick, par delà le détroit.

Jour 4

Réserve nationale de Noss

Au petit matin, nous embarquons à nouveau pour Noss depuis Lerwick. Nous essayerons d'obtenir un petit bateau de pêche spécialement réservé pour notre groupe, à une heure plus matinale, car la majorité des visites en bateau pour Noss sont trop tardives à mongoà (départ à 10 h normalement). Nous bénéficierons ainsi de lumières plus favorables pour la photographie (réservation dépendante des possibilités locales). Il est possible en bateau de s'approcher très prés des oiseaux, qui pêchent au bas des impressionnantes falaises. Dominés par ces promontoires qui fourmillent de vie, il nous sera possible d'apprécier ce grandiose spectacle naturel d'une toute autre perspective. Une visite qui complète admirablement celle faite la veille à pied sur l'île elle-même, et produit des photos radicalement différentes, sans doute encore plus spectaculaires. Au retour vers Lerwick le bateau nous amènera très prés de phoques habitués à une présence humaine, ce qui produira sans doute des occasions de photo nouvelles et intéressantes. Les oiseaux marins à qui l'on offre des poissons peuvent offrir aussi des vues très rapprochées.
Dans l'après-midi nous explorerons des territoires plus au nord et à l'ouest, en particulier la péninsule de West Mainland, riche en perspectives paysagéres, constellée de petits lacs où niche le plongeon catmarin, et de vestiges archéologiques fort intéressants datant du néolithique (maisons ovales). Vers le soir nous ferons route vers une autre péninsule plus au nord, celle de Northmavine, dont l'exploration sera l'objet de la journée suivante.

Jour 5

Ronas Hill

Nous passerons cette journée sur Northmavine, un ensemble remarquable à plusieurs points de vue. C'est là que se trouve le point le plus élevé des Shetland, Ronas Hill, un vaste dôme granitique d'environ 10 km de diamètre, qui présente, à une altitude pourtant réduite (450 m), un climat subarctique comparable à celui du Ben Nevis, la plus haute montagne d'Ecosse. On y trouve plusieurs plantes caractéristiques de ces milieux, et des phénomènes d'érosion similaires. Ronas Hill domine Ronas Voe, le fjord le plus long des Shetland. Les points de vue sur le fjord sont plaisants et variés. Mais Northmavine se singularise surtout par des paysages côtiers remarquables, uniques en Europe. A Eshaness la mer s'attaque directement à un ancien volcan, produisant des structures rares telles que des évents et des gouffres à l'intérieur des terres. La côte basaltique est ici littéralement déchiquetée par la violence des tempêtes d'hiver, avec de nombreux écueils et rochers vraiment spectaculaires, surtout au coucher du soleil. A peu de distance, dans St Magnus Bay et prés d'Hillswick se trouvent également des falaises de grés rouge de toute beauté, ainsi que des rochers en mer (stacks) aux formes remarquables, tels que les Drongs, en forme de château gothique, ou Dore Holm, le « cheval qui boit », une arche massive sous laquelle les bateaux peuvent passer. Ces lieux remarquables du point de vue du photographe de paysages abritent aussi, bien évidemment, leur lot d'oiseaux marins.

Jour 6

Le jardin des Shetlands

Nous poursuivons notre périple vers les îles du nord, et prenons le ferry pour Yell, puis pour Fetlar, le vert « jardin des Shetland », riche d'une diversité florale (due à la nature particulière du sol) et animaliére remarquable. L'île est plaisante, un peu hors du temps comme le montrera une visite à Brough Lodge, un ancien manoir à l'abandon, a proximité duquel j'ai souvent pu observer et photographier des loutres. La loutre est sans doute l'espèce la plus emblématique des Shetland, avec des densités plus élevées ici que partout ailleurs en Europe (une loutre par km de rive). Il sera certainement possible d'en observer à un moment ou à un autre du voyage, je vous emmènerai pour ce faire dans quelques-uns des meilleurs endroits. Cependant photographier la loutre n'est pas chose facile, car elle a une très bonne vue, un odorat développé, et nous ne pourrons donc passer trop de temps exclusivement à cela, sans garantie de résultat. Parfois les loutres habituées à une présence humaine prés des pontons de ferry sont plus coopératives ; mais dans tous les cas, Fetlar est l'un des tout meilleurs endroits pour cette espèce.
Nous aurons aussi toutes les chances de photographier le rare (en Grande-Bretagne) et amusant Phalarope à bec mince (Fetlar concentre 90 % de la population de phalaropes de Grande-Bretagne). Imaginez un oiseau sans aucune peur de l'espèce humaine, haut comme trois pommes et hyperactif de naissance, qui vient chasser les moustiques jusque dans vos bottes…une espèce où Madame « porte la culotte » et où Monsieur s'occupe de l'élevage des jeunes…une découverte naturaliste passionnante.
Vers le soir nous reprenons le ferry vers Unst, l'île habitée la plus au nord de grande Bretagne. Nous dormirons dans une ancienne base militaire de standing (Saxa Vord, ancienne station radar), récemment reconvertie en résidence touristique. Saxa Vord Resort est idéalement situé tout au nord de l'île, à proximité immédiate de la grande réserve nationale d'Hermaness.

Jour 7

Hermaness

Nous prendrons la journée pour explorer Unst et la réserve naturelle nationale d'Hermaness à notre rythme. Quelques km de marche sont à prévoir dans cette journée, car les falaises de la côte ouest ne sont accessibles qu'à pied. Néanmoins le sentier principal est bien aménagé, et permet un accès relativement facile à Hermaness, il n'y a plus de tourbiéres ou de zones humides à traverser plus ou moins à pied comme par le passé. Hermaness posséde une atmosphère très particulière : le ciel est sillonné de grands Labbes, omniprésents ici, et les falaises s'étagent vraiment à perte de vue, jusqu'au point d'orgue de Muckle Flugga, le phare de la dernière chance, qui balaie de son pinceau l'immensité de l'Océan nordique. En plusieurs endroits il est possible de photographier des fous de Bassan en vol et posés, d'assez prés, et il est aussi possible de s'asseoir en certains endroits à proximité des macareux, pour s'essayer à des compositions mi-animaliéres mi-paysagéres, dans de superbes décors. Nous serons sur les falaises en fin de journée pour bénéficier des meilleures lumières.

Jour 8

Hermaness suite

Nous passons encore la matinée sur Unst, pour continuer d'explorer cette île très intéressante, avec des possibilités de macrophoto, de photographie animaliére, de paysage et de photos de poneys shetland aussi (c'est sur Unst que les poneys Shetland sont les plus nombreux). Nous pourrons aussi visiter, si plusieurs personnes en manifestent le désir, la réserve botanique de Keen of Hamar, pour découvrir quelques plantes subarctiques rares à cet endroit, et surtout la fleur endémique des Shetland, le Céraiste d'Edmonston (Shetland mouse-ear). Début Juin, les chevaliers gambettes se reproduisent aussi dans plusieurs secteurs sur Unst, accompagnés de vanneaux huppés et d'huîtriers pie, et l'occasion est belle de les photographier à ce moment. Dans l'après-midi, nous parcourrons à nouveau la réserve nationale d'Hermaness pour d'autres ambiances ou d'autres espèces, suivant la réussite de la veille.

Jour 9

Shetland et Shetland

Matinée sur Unst ou départ vers Yell, l'île plus au sud, dès le matin, suivant les désirs du groupe et les photos réalisées durant les deux jours précédents sur Unst. Yell, île qui semble un peu monotone de prime abord, possède de belles plages isolées, une forte population de loutres, et plusieurs lieux pleins de charme, nous serons sensibles à toute opportunité. Si le temps le permet, Il sera possible d'explorer dans l'après-midi des endroits nouveaux sur Mainland nord (Lunna Ness, par exemple, qui héberge une bonne population de loutres) ou de redescendre plus au sud, suivant les circonstances. En soirée, nous pourrons par exemple faire des prises de vues vers Scalloway, ancienne capitale des Shetland (château médiéval), ou tout autre endroit apprécié au préalable dans cette zone. Nuit à Lerwick ou Scalloway, hôtel ou B&B.

Jour 10

Retour

Petit quartier libre à Lerwick pour quelques emplettes ou photographie, selon les désirs de chacun, puis route vers le sud (Sumburgh) pour prendre l'avion vers Aberdeen, en tout début d'après-midi (13h30). Vol Aberdeen à Paris, arrivée à Paris vers 22 h.

  • Transports terrestres .
  • Pension complète .
  • Hébergement hôtel et B&B .
  • Guide photographe professionnel .
  • Conseils techniques de terrain et post-production.
  • Transport aérien (nous consulter pour les horaires).
  • Les assurances voyages.
  • Equipement photo.
  • Boissons alcoolisées et achats de nature personnelle.
  • Les nombreux châteaux, témoins de l'histoire agitée de cette région.
  • Les étendues désertes à perte de vues.
  • L'accueil touchant des écossais
  • La visite d'une distillerie.
  • Nom du prix
    Start
    End
    Group (Min-Max)
    Tarification
     
  • Nom du prix Randonnées en Ecosse, entre patrimoine et aventure avec un guide
    Start
    End
    1Personne(s) - Aucune limite de taille
     

    Adulte ( 1 Personne(s) - Aucune limite de taille. ) 1,782.00 EUR 0.00 EUR /Personne

    - +

    Enfant ( 1 Personne(s) - Aucune limite de taille. ) 1,584.00 EUR 0.00 EUR /Personne

    - +
  1. :

    Merci, merci pour ce voyage. Ce que vous nous avez fais découvrir était magnifique, j’ai beaucoup aimé les ports vers les Hébrides, la randonnée au cœur des vallées glaciaires de Glen Coe, l’expédition dans les Highlands et les Black Cuillin Mountains. En fait un peu tout le voyage, nous avions déjà été dans ce pays mais sans trop bouger, d’où le fait de vouloir le faire en randonnée. La randonnée était facile et ce fût un plaisir de mêler marche en plein air et découverte de paysage.

Ajouter un commentaire